L'opinion de la société sur le tabagisme a changé au cours des dernières décennies. Autrefois, c'était normal de fumer au travail, dans les écoles et les salles de réunion, dans les trains, dans les cafés et les restaurants et pendant les émissions de télévision. Les distributeurs automatiques de cigarettes étaient très répandus, les publicités pour le tabac coloraient les rues et le paysage médiatique. Les cigarettes se retrouvent aussi parfois dans les films qui dépeignent cette réalité historique. 

Il est aujourd'hui largement reconnu que le tabagisme ne crée pas seulement une forte dépendance, mais qu'il est aussi très nocif pour la santé. Le tabagisme ne peut donc plus être encouragé dans des publicités et est désormais interdit dans la plupart des lieux publics. Puisqu'il est tout à fait clair que fumer est nocif, il est logique que Cinecheck informe le public de sa présence dans les films.

Le pictogramme de la seringue avertissait déjà les spectateurs de la présence d'abus d'alcool ou de drogues dans les films, surtout si cet abus était présenté comme quelque chose de normal, positif, agréable ou glamour. Désormais, les films dans lesquels le tabagisme est présenté comme normal ou positif, seront également dotés d'un pictogramme de seringue.